Un temps pour être avec Lui

« Il faut avant tout consacrer du temps au silence, et à la contemplation, surtout si nous vivons dans de grandes villes où tout n’est qu’agitation. Voilà pourquoi j’ai décidé d’ouvrir notre première maison de sœurs contemplatives, dont la vocation est de prier pendant la plus grande partie de la journée, à New York plutôt que sur l’Himalaya, car je sentais que ce sont les grandes villes qui avaient le plus besoin de silence et de contemplation. Je commence toujours à prier par le silence : c’est dans le silence du cœur que Dieu parle. Dieu est l’ami du silence et nous devons L’écouter, parce que ce ne sont pas nos paroles qui comptent, mais ce que Lui nous dit, et ce qu’Il dit à travers nous. Ce que le sang est au corps, la prière l’est à l’âme ; elle la rapproche de Dieu et purifie notre cœur. Alors, le cœur purifié, nous pouvons voir Dieu, Lui parler et découvrir son amour en la personne de chacun de nos frères humains. » (Sainte Teresa de Calcutta)

Ce témoignage de Mère Teresa résonne comme une invitation à consacrer une part de notre temps à Dieu… Une opportunité pour prier davantage, lire la Parole de Dieu ou des écrits spirituels, contempler la beauté des paysages et louer le Créateur, faire silence et s’arrêter…. Laisser Dieu agir, être là, déployer en nous son amour d’éternité… Se laisser être sauvé, recréé par Lui…

Soif d’un authentique abandon :  je remets ma vie entre tes mains… « Aller ici ou là ne m’intéressait plus, ce n’était pas à moi d’en décider. C’était à Dieu de tout organiser. J’étais prêt à accepter les événements comme venant de sa main. » (Walter J. Ciszec, Avec Dieu au goulag)

Que ce repos estival nous rénove dans notre liberté spirituelle et nous ouvre la voie d’un engagement fortifié dans le Seigneur… jusqu’à donner notre vie à l’image de notre maître… « Ô mon Christ aimé […], je vous demande de me revêtir de Vous-même, d’identifier mon âme à tous les mouvements de votre âme, de me submerger, de m’envahir, de vous substituer à moi afin que ma vie ne soit qu’un rayonnement de votre Vie. » (Sainte Élisabeth de la Trinité)

Que la joie du Seigneur soit notre joie et qu’Il nous comble de sa bénédiction tout au long de ce temps de vacances !

Père Christophe+

 

Menu