Billet du dimanche 15 mai 2022

Dimanche 15 mai 2022 – Canonisation du Bienheureux Charles de Foucauld

Charles de Foucauld est né en 1858.
Jeune officier, il mène une vie dissolue. Lors d’une périlleuse exploration au Maroc, le témoignage de la foi des musulmans réveille en lui la question de Dieu.

À Paris, guidé par l’abbé Huvelin, il retrouve Dieu à 28 ans : « Aussitôt que je crus qu’il y avait un Dieu, je compris que je ne pouvais faire autrement que de ne vivre que pour lui».

Ordonné prêtre en 1901 à 43 ans, il part au Sahara, d’abord à Beni-Abbès, puis à Tamanrasset parmi les Touaregs du Hoggar : « Il voulait rejoindre ceux qui étaient le plus loin, « les plus délaissés, les plus abandonnés« . Il voulait que chacun de ceux qui l’approchaient le considère comme un frère, « le frère universel« . Il voulait « crier l’Évangile par toute sa vie«  dans un grand respect de la culture et de la foi de ceux au milieu desquels il vivait. « Je voudrais être assez bon pour qu’on dise :  Si tel est le serviteur, comment donc est le Maître ?«  »
(site du Vatican, biographie)

Le soir du 1er décembre 1916, il est tué par une bande qui avait encerclé sa maison.

Il a été béatifié le 13 novembre 2005 par le pape Benoît XVI.

« Charles de Foucauld a eu une influence notable sur la spiritualité du XXe siècle et il reste, en ce début du troisième millénaire, une référence féconde, une invitation à un style de vie radicalement évangélique, et cela au-delà même de ceux qui appartiennent aux différents groupements dont sa famille spirituelle, nombreuse et diversifiée, est formée.
Accueillir l’Évangile dans toute sa simplicité, évangéliser sans vouloir imposer, témoigner de Jésus dans le respect des autres expériences religieuses, réaffirmer le primat de la charité vécue dans la fraternité, voilà quelques-uns seulement des aspects les plus importants d’un précieux héritage qui nous incite à faire que notre vie consiste, comme celle du bienheureux Charles, à
« crier l’Évangile sur les toits… [à] crier que nous sommes à Jésus« .» (Homélie de la messe de béatification).

Le 26 mai 2020, le pape François a signé le décret de sa canonisation. Il est fêté à Paris le 1er décembre.

Père Christophe +

 

Menu