Témoignage

Je m’appelle Hadrien Mangin, j’ai 28 ans et me voici diacre pour le diocèse de Paris. L’ordination est une joie personnelle et communautaire, car c’est pour vous que nous recevons ce don de Dieu !

J’ai grandi, avec ma grande sœur et mes deux parents, dans    l’Essonne (91). Notre famille était de tradition chrétienne mais n’avait aucune pratique religieuse.

Ma première rencontre avec le Christ a eu lieu vers six ans tandis que nous nettoyions les tombes familiales. J’ai été saisi par cet homme sur une croix, cet homme que je ne connaissais pas. Mes grands-parents nous faisaient également mettre des bougies dans l’église et prier quelques instants en silence. Ma rencontre avec Dieu est aussi passée par la lecture de la Bible durant mes années de primaire/collège.

Au lycée, une révolte profonde m’a entraîné dans la tristesse et le désespoir. Mais lors de mon arrivée à l’Université, je me suis rendu compte que quelque chose me manquait et me faisait souffrir. En ouvrant ma Bible, depuis longtemps délaissée, le Seigneur m’a rejoint pour m’ouvrir les yeux et me manifester la grandeur de son Amour. Aussitôt, sa miséricorde a fait naître en moi le désir de donner ma vie pour faire connaître l’Évangile aux autres. J’ai donc demandé le baptême et, dans le même temps, je me suis engagé dans un service civique auprès de personnes handicapées. Durant le catéchuménat à la paroisse Saint-Germain des Prés (6e), j’ai appris à connaître et aimer le Seigneur et son Église. J’y ai reçu le Baptême, l’Eucharistie et la confirmation dans la nuit de Pâques 2014.

Mon désir de répondre généreusement à l’Amour de Dieu m’a conduit à entrer au séminaire deux années plus tard. Au cours des six années de formation, je suis passé par les paroisses Saint-Séverin (5ème), Saint-Jean-Baptiste de Belleville (19e), l’hôpital Bichat (18e) et, depuis un an, notre paroisse de Charonne. En tous ces lieux, mon désir d’être prêtre n’a cessé de grandir.

Pour finir, je tiens à vous remercier pour votre accueil, votre amitié et vos prières. Je souhaite que la joie de ces jours soit pour tous l’occasion d’un renouveau dans notre suite du Seigneur Jésus par la prière, les sacrements et la charité concrète. C’est le seul moyen pour que se lèvent parmi nous les saints dont notre monde a besoin. Ainsi le Seigneur sera glorifié et il se réjouira de voir grandir le nombre de ses enfants au sein de son Église !

Hadrien MANGIN, diacre

 

 

Menu