Horaires des messesHoraires des messes de NoëlAgenda L'événement du mois Pélerinage en Terre SainteInscription à la Feuille d'Information Paroissiale
État d'avancement des travaux Gestion des salles
Denier de l'Église

Bienvenue sur le site de la paroisse Saint-Germain de Charonne

Bienvenue à Saint-Germain !

Homélie suite aux attentats terroristes
(Dimanche 15 Novembre 2015, St Germain de Charonne)

Que fait Dieu ? Est-ce le début de l’Apocalypse ?

4 remarques pour nous guider dans la manière chrétienne de porter les événements récents, de revisiter notre foi, d’affronter le mystère du mal, de servir nos contemporains.
1/ Tout d’abord nous avons vécu (et vivrons) l’importance de la Communauté Chrétienne, et du soutien comme familial. Nous en avons besoin.
IL ne s’agit pas de mots, mais d’expérience vécue ou à vivre :

  • Nous avons déjà pris le temps samedi matin de prier avec les parents et les enfants du catéchisme. Prier, partager, s’écouter, s’entraider, voilà ce que le Christ lui-même a fait avec ses disciples désemparés. « Réconfortez-vous les uns les autres »… Je vous invite à relire les 15 premiers versets de la 2ème Lettre de St Paul aux Corinthiens, vous recevrez, DE DIEU MEME ce que je tente de vous dire. De Dieu en tout premier vient le réconfort vrai.
  • Nous prendrons le temps de partager, autour d’un verre d’amitié, dans la Salle ci-dessous, à l’issue de la messe : 1/ pour accueillir les Catéchumènes et leurs familles, 2/ pour nous redire les soutiens amicaux dont nous avons besoin.

2/ Que fait Dieu ? Est-ce le début de l’Apocalypse ?
Beaucoup de questions se posent. N’ayons pas peur de ces questions. Elles ne sont pas seulement celles de la société, mais de tout homme, de nous-mêmes. Prenons-les à bras le corps, et visitons-les réellement :

  • Est-ce l’Apocalypse ? Est-ce la fin des temps, ou est-ce interprétable comme tel ? Non ! Il s’agit du mal. Et le mal est assez malin pour faire le mal et tenter d’en faire accuser Dieu   (« Ô miséricordieux ! » : Ce n’est pas parce qu’on invoquerait Dieu dans notre vocabulaire que le mal n’y serait pas caché)
  • Ce n’est pas le début de l’Apocalypse, c’est le déchaînement du mal. Il est tapi au fond de l’homme, il prend tous les moyens et toutes les occasions pour jaillir. Et même les moyens d’une guerre sainte (soi-disant ‘sainte’)! Summum de la perversion d’une foi qui se déconnecte complètement du travail nécessaire de la raison, car les 2 vont ensemble.
  • C’est là un mystère, mais « Mystère d’iniquité » disait Jean-Paul II (d’injustice). Mais ici, « mystère » n’a pas le même contenu qu’habituellement. Ce n’est pas comme « Dieu est Mystère » : Lui n’est que bon. Lui, justement rejette le mal, il veut sortir l’homme de cette ornière qui le ronge. Et pour cela, il ne se contente pas de paroles, ni de promesses : il vient en personne, en Jésus-Christ son Fils. Voilà ce que fait Dieu. Et il instaure le nouveau chemin de vie, par le don de sa vie, et non pas en prenant la vie des autres.
  • Le démon sait très bien qu’il a perdu face à Dieu. Plus il pourra éloigner de personnes de Dieu, plus sa victoire sera grande. Et les premières victimes seront ceux qui auront abandonné Dieu… Or le Christ s’est fait notre ami, ce n’est pas rien et ce n’est pas pour rien !

3/ « Mystère d’iniquité »

  • Ce mal est tellement puissant, qu’il s’immisce partout, sous les prétextes les plus ahurissants et les plus insignifiants à la fois. Jalousie, amour-propre insatiable, orgueil, mensonge, triche, corruption, séduction, etc...
  • C’est pour cela que Dieu veut nous en sortir (par le baptême et la vie chrétienne fraternelle): l’homme seul sera laminé. Le vrai combat est intérieur : si l’homme ne reçoit pas la paix, s’il ne vit pas la paix à l’intérieur, il aura peur de Dieu (c’est la situation du pécheur). Il tentera de se trouver tous les échappatoires qu’il peut, de s’inventer une vie sans Dieu, de nier Dieu. Voire même, il tentera de se faire des complices dans le mal. Or un complice n’est jamais un ami…, jamais il ne donnera sa vie pour nous.
  •  

4/ Quelle réponse ?

  • 1/ Nous nous disons chrétiens, disciples du Christ ? Alors prenons d’emblée ce qui fait la vie du chrétien : L’accueil de la grâce, le don de soi, l’écoute de l’autre, le service des frères, la rectitude dans nos missions… etc … Partout, on « ne triche pas », ce qui serait la 1er brèche ouverte au mal !
  • 2/ Soyons raisonnables, faisons usage de la raison ! Les pieds sur terre, continuons à vivre. La vie vaut de l’or. Et même bien plus nous venons de le voir.
  • 3/ Redécouvrons où se situe le vrai combat : l’ouverture de notre vie à la paix qui vient de Dieu-livré-en-Jésus-Christ. Et une vie conforme à cette vie nouvelle. Puisant en Dieu les moyens de vivre, même dans la tempête, justement dans la tempête !
  • 4/ Le Courage de la vie chrétienne : il faut du temps, et de 2 manières.
    • A la fois répondre « oui » dès qu’on le peut aux appels de Dieu. « on ne fait pas attendre Dieu ». Non par peur qu’un événement dramatique survienne, mais parce qu’on ne fait pas attendre l’amour de Dieu qui patiente déjà beaucoup devant nos tergiversations. Maintenant qu’on s’aperçoit, on y va : il est temps d’avancer dans la confiance en Jésus-Christ !
    • A la fois, marcher avec JC, y configurer notre vie, la renouveler, la transformer, la convertir, mais tout cela prend du temps, et ne se fait pas en un jour ! Là nous touchons que nous sommes infiniment bénéficiaires de la Miséricorde de Dieu : il y a longtemps que Dieu sait, voit, supporte, patiente… et nous, qui nous réfugions si souvent derrière nos petits caprices de la raison orgueilleuse qui veut ne rien devoir à personne… !

Conclusion : Avançons en enfants libérés de nos peurs et de nos orgueils, et faisons confiance à Dieu qui sait mieux que nous, et nous aime VRAIMENT. Et choisissons le vrai bien les uns pour les autres : c’est aimer VRAIMENT.
----------
Pour ceux qui voudraient prolonger cette lecture par un moment de prière :
Prions :                Dieu fort qui détestes la guerre, Dieu juste qui démasques tout mensonge,
Nous nous tournons vers toi, pour que tu puisses t’attaquer, autour de nous et en nous-mêmes, aux forces orgueilleuses du mal qui engendrent les atrocités et les souffrances, Et nous pourrons alors ensemble faire honneur à notre nom de fils de Dieu. Nous Te prions.

  • 1/ Face à la violence, puissions-nous recevoir la grâce d’un cœur ferme et sans haine, Seigneur nous Te prions.
  • 2/ Pour nous préserver de tous les fanatismes, et en particulier des fanatismes religieux, Seigneur nous Te prions.
  • 3/ Pour que les chrétiens aient la grâce de redécouvrir leur foi, et poursuivent l’intelligence de la foi que la raison autant que la foi exigent, Seigneur nous Te prions.
  • 4/ Pour tous les catéchumènes qui effectuent aujourd’hui leur première démarche officielle dans l’Eglise, au sein de la Paroisse St Germain de Charonne, Seigneur nous Te prions.

Conclusion :       Dieu de qui vient toute paix Dieu qui aimes la paix,
Te connaître, c’est vivre ; et te servir, c’est régner.
Défends contre toute menace ceux qui te supplient :
Et puisque nous mettons notre confiance en toi, fais que nous n’ayions plus rien à redouter.
Par Jésus-Christ…

-----------
Père Rémi Griveaux
Curé de Saint-Germain de Charonne